Ce qu’on ne peut pas faire lors de l’achat d’un terrain vacant

Agence immobilière présente partout en France et à l'étranger

La quête de la résidence de vos rêves est loin d’être simple. Vous passerez beaucoup de temps à attendre l’appel de votre agent immobilier. Et il se peut que vous ne trouviez toujours pas de nouvelles. Avant d’acheter un terrain vacant pour construire une maison ou pour le revendre afin d’en tirer un profit, suivez ces règles pour éviter les remords.

L’obtention d’un prêt

L’achat d’un terrain ne peut pas être obtenu auprès d’une banque de la même façon que l’achat d’une maison. Vous devrez payer comptant s’il n’y a pas encore de structure sur le terrain. Si un investisseur veut acheter une maison, il devra avoir une mise de fonds de 20 % et obtenir 80 % d’une banque. Mais si vous avez un terrain, vous pourrez avoir une chance d’obtenir 40 ou 50 % de la valeur. Ce sera le cas si vous avez une bonne crédibilité bancaire ou autre garantie. Sinon, vous aurez peu de chances d’en obtenir.

Le contournement des tests environnementaux

À l’instar de l’inspection, un terrain doit être soumis à des tests et à des vérifications. Le but est de s’assurer la permission de construire sur ce terrain. Des tests environnementaux vérifient si le sol a été contaminé lors d’une utilisation antérieure. L’emplacement d’une ancienne station-service ou d’un atelier de débosselage est plus susceptible d’avoir du sol contaminé. Le potentiel d’inondation ou les mauvaises conditions du sol sont également préoccupants. Ces rapports doivent être expliqués par un professionnel. Il est préférable d’acheter un terrain ayant un rapport complet sur l’arpentage, la géologie et les sols. S’ils sont périmés, mettez-les à jour.

Les conseils des voisins

Discuter de vos plans peut facilement conduire à une opposition organisée à votre future maison. Il n’est pas rare que les voisins ont l’habitude d’avoir un terrain vague près de chez eux. Ils pourraient se fâcher quand le statu quo sera sur le changement. Dans ce cas, ils cherchent à vous empêcher de construire. Tout ce qu’ils font, c’est rassembler des informations à utiliser contre vous. Ne liez pas avec les voisins jusqu’à ce que vous y emménagiez. Sinon, discuter de vos plans pourrait mener à une dispute de voisinage avant le début des travaux.

L’esquive d’un réaménagement requis

L’administration locale a des zones, des codes et des ordonnances. Ils limitent ou exigent certaines étapes pour construire une structure saine. Plutôt que de réaménager le terrain, gardez votre vision dans les limites existantes. Recherchez un terrain qui vous permettra de construire la maison que vous voulez. Mais vous devez connaître ses restrictions avant de finaliser les plans. Même si le zonage n’est pas un problème, l’approbation des plans et des permis prend du temps, voire des années. Dans une grande ville, vous pourriez facilement avoir trois ou quatre ans de planification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *